Construction-carbone

Combien de CO2 dans les matériaux de construction

Combien de CO2 dans les matériaux de construction

mai 23rd, 2017 // 10:29 @ V.CAU

Le secteur de la construction et particulièrement du bâtiment, a fait un grand pas dans la prise en compte des enjeux énergétiques et climatiques avec les label BBCA et Énergie Climat (E+C-).

Pour obtenir un label ou construire un bâtiment « bas carbone » il faut évidemment choisir des matériaux à faible impact.

Si pour certains matériaux le choix est évident (le bois par exemple), il peut être plus compliqué d’arbitrer entre béton et acier par exemple. Vaut-il mieux construire une structure en acier ou en béton ?

Les conséquences du choix pour l’une ou l’autre des solutions entrainent de nombreuses conséquences (impact sur les fondations, sur la stabilité au feu, sur les autres corps de métiers…). Une manière d’arbitrer peut consister à  évaluer combien de m² il est possible de construire avec 100 000€ de structure métal ou de structure acier.

Combien de CO2e chaque foi que 1€ est dépensé sur un chantier ?

Quand vous achetez 1 €HT de matériaux ou fluides sur un chantier, vous achetez des quantités différentes, par exemple :

Ces différents achats émettent différents volumes de gaz à effet de serre. Plus précisément ces achats génèrent indirectement des émissions de GES (émissions nécessaires à la production, et l’acheminement de ces fluides ou matériaux).

A partir des résultats précédents nous pouvons déduire les émissions de GES par euro dépensé :

Comment lire cet histogramme : Les valeurs « haut dessus des barres de l’histogramme », représentent les émissions en kg équivalent CO2, totales. Exemple : pour 1 € de béton acheté, il a été nécessaire d’émettre 3.13 kg CO2e (pour broyer du calcaire, produire du clinker puis du ciment, produire des granulats, approvisionner une centrale à béton, mélanger et malaxer le tout, distribuer le béton par camion-toupie sur un chantier). Les valeurs en « noir », notamment pour le béton et le ciment représentent les émissions de GES liées à l’utilisation d’hydrocarbures seuls (hors émissions de décarbonatation dans la production du clinker, pour le ciment et le béton).

Cette hiérarchisation de l’impact des matériaux pourrait au premier ordre laisser penser qu’il est préférable d’utiliser, pour la structure d’un bâtiment par exemple, de l’acier plutôt que du béton.

Le calcul est en réalité beaucoup plus compliqué. Les caractéristiques architecturales la faisabilité technique, le ratio de matériaux nécessaires par m² construit, les conséquences pour les autres corps d’états sont autant de paramètres qui orientent le choix vers une solution plutôt métal ou plutôt béton (ainsi que les quantités de chacun des matériaux et les coûts liés).

Il n’en demeure pas moins que si vous avez deux solutions économiquement équivalentes de  construction, en acier ou en béton (pour la structure), vous aurez tout intérêt à privilégier celle en acier si vous souhaitez « minimiser » les émissions de gaz à effet de serre.


Category : Bilan carbone chantier &Materiaux btp

Laissez une réponse