Construction-carbone

Emissions de gaz à effet de serre du secteur de la construction – Comment atteindre le facteur 4

Emissions de gaz à effet de serre du secteur de la construction – Comment atteindre le facteur 4

janvier 14th, 2012 // 6:30 @ V.CAU

Les bâtiments contribuent à 20% des émissions de GES nationales (plus de 100 millions de tonnes d’équivalent CO2).  Ces émissions correspondent à l’exploitation des bâtiments (chauffage, eau chaude…). L’énergie grise et les émissions de la construction sont classées dans « l’industrie manufacturière», qui représentent également 20% des émissions nationales (2010). Pour respecter les engagements pris concernant le facteur 4 en 2050, les efforts à fournir sont conséquents

en image c’est plus frappant…


Le rapport du « comité trajectoire 2020-2050″, nous donne l’ampleur de la tâche à accomplir : il faut réduire les émissions de 85% par  rapport à 1990, pour l’industrie manufacturière dans son ensemble. Ou en sommes nous aujourd’hui ?

(La crise économique et le décrochage de fin 2008, sont bien visibles sur la courbe)

Aujourd’hui, le secteur semble dans les clous mais il est fort probable que la sobriété du secteur soit plus du fait d’une désindustrialisation (transfert de la production vers la Chine, et importations) que d’une décarbonatation de l’industrie. Les efforts pour décarboner  le secteur sont forcément croissants : là comme ailleurs, les moyens sont d’abord mis sur les opérations nécessitant le moins de moyens pour un résultat maximal. Dans le cas d’une réflexion sur la réduction des émissions de GES, on parle de «prix de la tonne de CO2 évitée » (on peut également évaluer le « prix de pétrole équivalent » pour les investissements).

Maintenant si je fais un focus sur la construction (bâtiment).

Les surfaces construites en 2010 représentent  22 millions de  m2 pour les locaux non résidentiels et 31.9 millions pour les logements,  soit un total d’environ 54 million de m2. (Source : Service de l’observation et des statistiques (SOeS)). Ces surfaces  (SHON) correspondent, aux permis de construire demandés et chantiers commencés sur l’année.

Les émissions par m2 SHON peuvent être estimées à : 120 kg éq C /m2 pour le logement et 180 kg éq C /m2 pour les locaux non résidentiels (données personnelles). Cela nous donne 28 à 29 millions de tonnes équivalent CO2  soit 5.7% des émissions nationales ou encore 28% des émissions du secteur résidentiel tertiaire. Les émissions de décarbonatation du clinker peuvent être estimées à la louche à environ 9% de ce total (ces émissions sont non énergétique : elles ne dépendent pas d’une consommation de d’énergie fossiles)

Si l’on met ces émissions en perspective avec l’empreinte carbone d’un Français, celles-ci représentent 4.5%  (29 Mt éq. CO2 / 63 Mhab) sur un total de 10.2 t éq. CO2 par habitants. L’aviation représentant elle : 3%, la high-tech 4% et…les produits laitiers 7%.

Les professionnels travaillent à produire des matériaux, des bétons, des aciers plus sobres en carbone.

http://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/fileadmin/documents/Produits_editoriaux/Publications/Reperes/2012/Climat_ed_2012/REPERES%20Chiffres%20cl%C3%A9s%20climat%20ed%202012_FR-BD.pdf

Les industriels, comme je le mentionnai déjà plus haut, réduisent en priorité les émissions ou le coût de la tonne de CO2 évitée est faible. Les résultats et le gain sur les émissions de GES sont d’abord importants, et vont décroissant. Il est probable que le cout vers un transition moins carbonée soit exponentiel, et se heurte à une limite économique. La réduction globale des émissions du secteur, après que la réduction de l’intensité d’émission par valeur ajouté est  atteint un seuil, risque de se porter sur les volumes. (moins de production de matériaux, moins de chantiers…)

Les objectifs de réduction risquent donc d’être pris dans un étaux : la réduction pour l’industrie devant passer par une réduction en volumes (moins de chantiers) et la réduction pour le secteur résidentiel-tertiaire, qui nécessite lui un renouvellement des constructions (plus de chantiers).


Category : Bilan carbone &Bilan carbone chantier &Energie &Materiaux btp &Réchauffement climatique

7 Comments → “Emissions de gaz à effet de serre du secteur de la construction – Comment atteindre le facteur 4”


  1. Pauline Lepoutre

    5 années il y a

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour ce site très intéressant où je puise beaucoup d’info. Je voulais savoir comment vous aviez calculé les émissions moyenne de CO² par m² SHON en logement. Merci d’avance pour la réponse.

    bien Cordialement,

    Pauline Lepoutre

    Réponse

    • tylervcla

      5 années il y a

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire,
      Ces valeurs sont des données personnelles extraites de plusieurs études (25 études de construction GO et TCE sur des ouvrages de logements, tertiaires…)
      Vous avez les valeurs publiées par l’ADEME dans son guide méthodologique appliqué au bâtiment (voir à partir de la page 38) :
      http://www.ademe.fr/internet/Flash/bilan-carbone-et-batiment/index.html
      Je trouve ces valeurs sous-estimées, mais elles ont le mérite d’être publiée par l’ADEME ce qui leur confère un peu de légitimité.
      Cordialement

      Réponse
  2. [...] point majeur concerne l’énergie consommée dans les bâtiments, avec une obligation (art. 3a et 4) pour les États membres de rénover 3 % de la surface au sol  [...]

    Réponse
  3. [...] traitants d’énergie-climat représentent environ 60% de la ligne éditoriale. Il semble que la problématique majeure du secteur de la construction soit la contrainte énergétique (et thermique) avant les problématiques techniques, administratives et [...]

    Réponse

  4. SANVOISIN

    4 années il y a

    Bonjour,
    Je trouve ce site trés intéressant, avec beaucoup d’informations.
    Je réalise actuellement un bilan carbone et j’aimerais pouvoir comparer mon résultat … quelqu’un aurait-il des ratios pour des logements collectifs uniquement pour la phase gros oeuvre? Le béton prenant un trés grosse part du résultat (60%) je commence à douter du résultat …

    Merci d’avance

    Réponse

  5. RIBET

    1 année il y a

    Bonjour,

    pouvez vous me donner votre source en ce qui concerne les 20% des gaz à effet de serre produit par le secteur de la construction?
    Avez vous un chiffre à donner sur les GES produits par l’utilisation de ceux çi ?

    cdt,

    Réponse

    • V.CAU

      1 année il y a

      Vous trouverez un certain nombre d’informations sur ce site : http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Rep_-_Chiffres_cles_du_climat_2016.pdf

      Il n’y a pas de chiffre précis (à ma connaissance) sur les émissions liées à la construction. Attention de ne pas confondre avec les émissions du secteur résidentiel/tertiaire, qui représentent 20% qui correspondent aux émissions liées à l’exploitation des bâtiments. les émissions de construction sont principalement dues à la production des matériaux (secteur industriel). Il faudrait pouvoir connaitre entreprise par entreprise si les matériaux sont destinés à la production de véhicules, de frigos, de mobilier… ou de bâtiment. Je n’ai pas trouvé ce type de segmentation dans les différentes statistiques disponibles. Il est clair cependant que le ciment, l’acier, le verre, la chaux, l’aluminium largement utilisés dans le bâtiment sont des matériaux très « carbonés ».

      Réponse

Laissez une réponse