Construction-carbone

Du CO2 dans le BETON !

Du CO2 dans le BETON !

janvier 9th, 2009 // 12:00 @ V.CAU

Voir le dernier article sur les émissions de GES du béton (et les pistes de réduction): Une autre manière de réduire les émissions de CO2e du béton (mai 2011)

Vous pouvez également demander des renseignements à BETie, sur le sujet…(il faudra vous inscrire, et triturer les FDES)


Le béton
est un matériaux magique… composé de granulats, graviers et sable, agglomérés par un liant, le ciment (dont nous avons détaillé les émissions de carbone ici et plus en profondeur là). Après durcissement, il permet de créer des ouvrages très résistants à la compression, on lui incorpore des armatures métalliques qui elles, reprennent les efforts de traction et flexion. Je ne vais pas vous refaire wikipédia, juste pour préciser, il est composé (de manière basique, les formulations de bétons sont nombreuses et variées) de:

pour 1 m3 (formulation « basique » du béton)

  • 280 kg de ciment
  • 140 kg d’eau (Eau / Ciment = 0.5)
  • 1044 kg de gravier
  • 920 kg de sable

soit  2384 kg/m3

Pour un chantier d’importance moyenne, prenons une étude de cas réelle : un collège 400 par exemple.
La phase gros œuvre mobilise : 2450 m3 de béton.
Ce qui correspond en moyenne  à environ 10% du montant global du lot gros œuvre (et oui, quand même !), pour un chantier de « cette gamme », le poste matériau béton est un gros poste (toujours dans les ratios, on a entre 1 et 1.3m3 de béton par € de chiffre d’affaire du gros oeuvre).
Or le béton, du fait de son contenu en ciment , est fortement carboné.

Analyse:

le-beton-calc.jpg

Les émissions du processus industriel de fabrication est tiré des données HOLCIM 2008. Il semble que cette industrie, consciente de sa dépendance, évolue « rapidement ».

processus-fabric.jpg

co2olcim.jpg

———————————————————————————————————————————————————————————————————————————————

conclusion (décembre 2009)

Les émissions du béton sont principalement dues à sa teneur en ciment, on peut résumer ainsi :

Teneur intrinsèque (ciment, granulats…) : 90 % des émissions
processus de fabrication : 0.2 %
transport sur chantier : 10 % (hypothèse de chantier à 15km de la centrale)

si l’on fait une petite modélisation économique
:

hypotheses.jpg

Modélisation économique

Pour notre collège 400

economic-copie-1.jpg

Pour ce qui est du béton « brut » non armé, on constate que le surcoût lié à une taxe carbone commence à sortir de l’épaisseur du trait.
On prend les hypothèses : que les surcoûts sont « refacturés à l’euro/l’euro  » sur toute la chaîne de distribution et de fabrication, que la taxe carbone impacte les industries du ciment entre 2010 et 2012, ce qui ne sera sûrement pas le cas, et que toutes les émissions de co2 sont impactées, ce qui n’est pas tout à fait vrai non plus.
Le but est de donner un ordre de grandeur.

On peut rajouter, un peu de piquant…
Une augmentation des prix des hydrocarbures, qui à mon sens, risque de devenir substantielle (a plus ou moins court terme), n’impacterait que partiellement le béton (les émissions dépendantes des hydrocarbures ne représentant que 35% de la totalité émise par le ciment) mais l’augmentation serait  proportionnelle à celle entre 2010 et 2012 du tableau ci dessus, ce qui n’est pas négligeable.

Peut être faudra t-il (ou sera t-on contraint) d’utiliser ce matériaux avec plus de parcimonie…


Category : Bilan carbone chantier &Materiaux btp

2 Comments → “Du CO2 dans le BETON !”

  1. [...] m3 de béton : 80 € HT 15.68€ TVA 2.14 €  taxe carbone   126kg CO2(hydrocarbures)/m3 * 17€/tonne de [...]

    Réponse
  2. [...] 2500 m3 de béton représentent eux : 160000 tonnes de carbone (ou 586666 tonne de CO2), soit 7 fois plus que [...]

    Réponse

Laissez une réponse